Toi qui entre ici, abandonne tout espoir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: Other :: Archives :: Poubelles :: Cabine de Helena Collins Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FlashBack] Ami ou ennemi ? ~ Nox & Hell

avatar





Invité
Invité
Lun 7 Avr - 23:09
Hell n'arrivait pas à dormir, elle en était incapable. A chaque fois que ses yeux se fermaient, les cris de sa famille, la chaleur des flammes et le craquement de la nuque de son mentor, Walter, lui revenait et elle se réveillait en sursaut. Elle n'y pouvait rien, c'était beaucoup trop frais dans sa mémoire, et le fait d'être monté sur ce bateau pirate n'y changeait rien.
Abandonnant finalement l'idée de trouver le sommeil dans son lit, la sorcière se leva brusquement. Elle avisa son nouveau domaine avec une certaine moue. Hormis le lit sur lequel elle était assise, elle disposait d'une table pile en-dessous d'une fenêtre sur laquelle elle avait posé tous les parchemins vierge et l'encre qu'elle avait rassemblée avec ses dernières économies avant de quitter l'Angleterre. Dessus, elle avait commencé à mettre par écrit toute les connaissances qu'elle avait emmagasinées dans sa tête au fil des années. Cela allait devenir son grimoire, pour pouvoir garder une trace écrite du savoir de sa famille. A côté de la table, son sac débordait de fioles et de produits divers et variés pour ses sorts. Elle venait à peine d'arriver et sa cabine était déjà dans un bazard pas possible.

Plus loin, elle disposait d'un poêle pour faire chauffer de l'eau et fabriquer ses potions et d'une baignoire avec un paravent. L'envie lui prit soudain de prendre un bain, elle pouvait se le permettre si elle utilisait de l'eau de mer... Et elle fit chauffer de l'eau.
Pour patienter, elle entreprit de prendre son grimoire et de s'appliquer à terminer le croquis d'un pentacle dans la partie qui traitait de la magie noire. C'était un pentacle particulièrement complexe mais qu'elle avait déjà tracé il y a quelques semaines lorsqu'elle avait voulu déchaîner les âmes de sa famille sur les inquisiteurs qui les avait tués, avant de se raviser. Après une longue réflexion, elle avait décidé de traiter tout de même cette magie dans son grimoire mais ce chapitre partirait alors de la fin et serait tourné dans l'autre sens pour le mettre à l'écart du reste de ses connaissances.

Une fois son croquis acceptable, la sorcière tira plusieurs fois les cartes, comme elle en avait pris l'habitude. Cette fois-ci, ce qu'elle y vit la laissa légèrement perplexe. Apparemment, elle était sur le point de faire une connaissance qui deviendra importante pour mon avenir, sans savoir pour autant si ce serait un allié ou un ennemi.
En tirant une fois de plus les cartes pour avoir des détails sur cette personne, elle découvrit qu'elle était sur le bateau et seul, dans sa tête ou physiquement cela était toutefois une autre histoire. Mais l'interprétation de ces cartes déclencha chez elle une vision qui lui permis de voir un homme accoudé sur le pont et, pâle comme l'écume, en train de rendre le contenu de son estomac dans la mer. En regardant l'extérieur, elle se rendit compte qu'en effet, la mer était légèrement agitée. Ils étaient quand même au large des terres anglaises. Hell, malgré le fait que c'était sa première traversée, ne souffrait pas du mal de mer grâce à une potion qu'elle avait pris un peu plus tôt pour le contrer.

Après de légères hésitations et en se rendant finalement compte que son eau n'était pas totalement chaude, elle entreprit de faire une potion pour la personne qu'elle avait vu. Les directives du capitaine lui interdisant de sortir tournaient et retournaient dans sa tête mais il faisait nuit et elle savait faire preuve de discrétion. Et puis quand elle verrait cette personne que lui désignaient ses visions, elle pourrait toujours décider si oui ou non elle lui donnerait le remède... non ?
La potion prête dans ses mains, elle entreprit donc d'ouvrir la porte de sa cabine et de rejoindre prudemment le pont supérieur. Là, après avoir poussé la porte, elle aperçut l'image qu'elle avait vu un peu plus tôt. Un jeune marin était en train d'essayer de ne pas passer par-dessus bord tout en maintenant sa tête au-dessus de l'eau pour y vomir ce qu’il pouvait... La perspective que sans la potion qu'elle avait entre les mains, elle serait exactement dans le même état que lui l'empêcha de se moquer du pauvre homme. Elle ne put résister à l'image pathétique qu'il donnait de lui-même et elle jeta un rapide coup d'œil sur le reste du pont pour s'assurer que personne ne pouvait la voir avant de s'approcher. Elle posa la potion à ses pieds sans même manifester sa présence.

- Contre ton mal... dit-elle doucement avant de retourner rapidement d'où elle était venue.

Une fois de retour dans sa cabine, elle s'appuya contre la porte et expira lentement. Le risque qu'elle venait de prendre juste pour un marin malade à cause de la houle était quand même un peu trop grand. Mais son instinct lui disait que cela avait été nécessaire et elle avait l'habitude de le suivre.
Elle constata ensuite que l'eau était chaude et Hell la versa alors avec joie dans la baignoire. Elle fut rapidement toute nue dans l'eau chaude et s'y étendit tranquillement avec un soupir d'aise. Les bains étaient ce qu'il y avait de meilleur, même quand l'eau était salée... Elle attrapa un savon et se frotta doucement les bras avec pour tenter d'enlever les taches d'encre qu'elle avait sur les mains. Le marin à qui elle venait de donner une potion était complètement sortit de son esprit à présent, elle était bien dans l'eau... détendue... Peut-être que quand elle sera sèche, elle réussira à trouver le sommeil. L'eau chaude avait le don de la plonger dans une torpeur...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 03/04/2014
Localisation : Nowhere
Voir le profil de l'utilisateur




Nobody
Admin
Mar 8 Avr - 10:21
« Je vais crever, je vais crever, je vais crever… »

C’était la seule chose à laquelle Nox arrivait à penser. Il allait passer l’arme à gauche dans peu de temps s’il continuait à se vider ainsi par-dessus le bastingage. Il ne tenait déjà plus debout, les jambes coupées par l’épuisement, il était trempé, tant par les embruns que par sa propre transpiration, au point que ses vêtements lui collaient à la peau, et il passait par des phases de bouffées de chaleur et de sueurs froides absolument insupportables. Ca faisait bien longtemps qu’il n’avait rien de plus que de la bile à vomir, mais son estomac ne paraissait pas près de le laisser tranquille pour autant.

Ça avait été la première fois qu’il reposait un pied sur la terre ferme depuis quelque chose comme deux mois. Il était resté sur les quais et dans les environs du port, peu enclin à s’enfoncer en ville, au risque de tomber nez à nez avec une personne qu’il ne voulait revoir pour rien au monde. A savoir, un membre de sa famille.

Son retour en mer avait été encore plus difficile que la première fois qu’il avait pris pied sur le Plume Rouge. Lors de son premier voyage en mer, il était resté malade et nauséeux plusieurs jours, avait rendu son repas trois bonnes paires de fois, mais pas au point d’être incapable de tenir debout comme c’était le cas ce soir-là, ni au point d’en arriver à cracher ses tripes. Il était tellement malade qu’il avait effectué ses taches journalières sur le navire avec une lenteur exaspérante qui ne lui ressemblait vraiment pas. Lui, d’ordinaire si vif et agile, en était arrivé à être moins performant que le mousse. Bon, ceci dit, il n’était plus franchement en état de s’en soucier maintenant.

Il sursauta en entendant une voix inconnue s’adresser à lui, et, ses doigts toujours crispés sur le rebord en bois, il tourna lentement son visage au teint cireux vers l’origine de ce son. C’était trop tard pour apercevoir le visage de son interlocuteur, qui avait tourné les talons avec une rapidité surprenante, mais il le vit pénétrer dans l’une des cabines du pont supérieur.  De part sa position, il pouvait juste dire que ce n’était pas celle du capitaine.

Pris d’un nouveau haut le cœur d’une violence inouïe, Nox se retourna précipitamment vers la mer… pour ne même pas réussir à régurgiter quoique ce soit. Il s’essuya le front du revers de la manche de sa chemise et fit de même pour ses yeux, desquels avaient dégouliné des larmes dues à l’effort fourni par son corps malade pour se vider.

Un peu machinalement, sa main tâtonna sur le pont, à la recherche du quart posé par l’inconnu. Il n’avait aucune garanti que c’était bien un remède et non pas du poison ou simplement de l’eau, mais même la mort était préférable à son état actuel. Tout plutôt que subir cela pendant encore une éternité.

Ses doigts rencontrèrent enfin la tasse en métal. Il la saisit maladroitement et la porta à ses lèvres. L’odeur du liquide lui souleva un peu plus le cœur, mais il s’efforça de boire tout de même le contenu, par petites gorgée, priant pour que les nausées cessent. Lorsqu’il l’eut entièrement vidée, il croisa les bars sur le bastingage et enfouit son visage dedans en gémissant légèrement, deux doigts encore glissés dans la hanse du récipient.

Il ne sut pas combien de temps il resta ainsi -une heure, une nuit entière, ou une semaine- mais progressivement, ses forces revinrent, et avec elles s’en allait le mal de mer.

Nox finit par rouler sur le plancher pour se retrouver allongé dessus, les bras en crois, son regard fixé sur la voute céleste. Il chercha son souffle encore un court moment, puis il se releva précautionneusement. Il vacilla légèrement, mais n’eut pas de difficultés à retrouver son équilibre. Il voulut sourire mais ne réussi qu’à grimacer légèrement, encore bien trop sonné pour contrôler entièrement son corps fatigué.

Lentement, il se dirigea vers la cabine où s’était rendu son sauveur. Il frappa trois petits coups contre le battant, avant d’entrer sans attendre la réponse. C’était une mauvaise habitude qu’il avait pris enfant, et dont il n’arrivait pas à se défaire. Mais jusqu’ici, elle ne lui avait attiré que peu d’ennuis.

Il fit quelques pas et se figea en apercevant une…

«FEMME ??!!?? »

… dans son bain. Il rosit légèrement mais fut incapable de détourner le regard.

-Vous… vous êtes…. Une femme….

« Superbe entrée en matière, finement observé Nox…. Bravo… »

-Euh… Hum… Je voulais… euh…vous remercier pour le… le remède… bafouilla-t-il, toujours aussi choqué.

Enfin, il réussit à se retourner, et il recula jusqu’à la table sur laquelle il posa maladroitement le quart, tournant le dos à la femme. Un frisson lui parcouru l’échine, et son pouvoir se rappela alors à lui, fusant dans ses veines comme un feu glacé. Son regard tomba sur les parchemins étalé sur le bois, et il se tendit en y lisant ce qu’il y était couché.

De la magie noire…

Il se retourna lentement vers la femme -« la sorcière, c’est une sorcière, elle put la magie à plein nez, mais je n’arrive pas à déterminer laquelle, dieux tous puissants… »- et plongea son regard glacial dans le sien.

-Qui êtes vous ? demanda-t-il froidement, prêt à l’attaquer si elle faisait mine de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 8 Avr - 18:47
Hell sursauta et sortit de la torpeur dans laquelle elle avait sombré. Un bref coup d’œil à l'entrée lui fit comprendre que la personne qui venait lui rendre visite n'était en rien le capitaine... Elle resta figée de stupeur en reconnaissant le malade à qui elle avait discrètement confié un remède. Pourquoi était-il venu ? Pour lui rendre sa tasse ?
Malgré tout, le rouge sur les joues du marin finit par l'amuser. Voir une femme à bord était surprenant... La voir pour la première fois toute nue dans un bain dont l'eau lisse laissait tous voir à la loupe en devenait carrément gênant !!! La sorcière n'avait jamais été très pudique, et s'il la voyait nue, c'était entièrement de sa faute, pas de la sienne. C'était donc à lui de détourner le regard et non à elle de se cacher... chose qu'il finit par s'empresser de faire.

Ce n'est que quand il lui tourna le dos et qu'elle se redressa légèrement pour mieux l'observer que cela la frappa au visage. Soudain, elle le VIT... Tous ce pouvoir en lui... Cet homme n'était en rien un simple marin, il possédait en lui une puissance psychique impressionnante et qui rivalisait avec celle de plusieurs de ses semblables. Et pourtant, il était différent des sorciers qu'elle avait croisé... Il était autre chose.
Après avoir passé en revu les êtres aux capacités magiques qu'elle connaissait, l'une d'entre elle lui sauta aux yeux et elle su que son instinct avait raison. Cet homme était un exorciste... Il était issue d'une de ces familles illustres aux capacités de chasser et de détruire les démons et les ténèbres.

Hell eut d'un coup une angoisse qui lui prit la gorge et qui s'intensifia quand il se retourna pour la fixer. Son regard était d'un coup tellement froid... La sorcière eut un frisson. Il n'avait plus rien du jeune marin timide qui était entré dans sa cabine. Un bref coup d’œil sur sa table lui fit comprendre qu'il avait vu le pentacle qu'elle avait tracé un peu plus tôt et qu'il l'avait reconnu. Pourquoi avait-il fallu qu'elle décide de s'attaquer à cette partie de ses connaissances ce soir ?!!
Qu'allait-il lui faire à présent ? Allait-il la tuer sans autres formes de procès comme les inquisiteurs qui avait détruits sa famille ? A moins qu'il ne préfère aller la dénoncer à l'équipage entier pour qu'ils la pendent avant de la jeter à la mer... La sorcière se rendit d'un coup compte que ses mains tremblaient et elle fut heureuse de les avoir dans l'eau, à l'abri de sa vue. D'un coup, elle se sentit d'une vulnérabilité terrible, nue comme ça devant lui. Elle détourna la tête.

- Tourne-toi... fit-elle sèchement.

Et sans lui donner d'autres explications ni attendre qu'il fasse ce qu'elle venait de lui demander, elle se leva. Hell sortit de la baignoire avec la plus grande contenance et arrogance dont elle était capable et attrapa sa serviette suspendue à son paravent. Après s'être relativement frotté les cheveux avec, la sorcière s'enroula dedans.
Et elle fit à nouveau face à l'exorciste. Elle avait peur, certes, mais la colère qu'elle avait emmagasinée depuis toutes ces semaines envers ceux qui avait détruit sa vie se réveilla en présence de cette personne qui allait l'exécuter. Et la colère lui donna la force suffisante pour ne plus trembler et soutenir son regard.

- Surtout... dit-elle en s'approchant à grands pas, le doigt levé. Ne touche pas au pentacle !!!

Elle lui passa alors devant sans le toucher, de peur que leurs pouvoirs respectifs ne déclenchent une vision chez elle, et s'empara de sa feuille. Elle la souleva délicatement, la maintenant à l'horizontale et se mit à souffler doucement dessus comme si c'était un plat chaud.

- L'encre n'était pas encore sèche... Et je ne tiens pas à gaspiller l'une de mes pages vierges pour le recommencer. J'ai encore beaucoup trop de choses à écrire...

Une fois qu'elle fut sûre que les symboles fins et entremêlés du pentacle n'allaient pas baver, elle reposa la feuille et rangea dans un coin toute la pile destiné au chapitre sur la magie noire. Elle arrangea comme ça ses feuilles noires d'encres en différentes piles en fonction du sujet sur lequel elles traitaient. Elle ne savait pas tellement pourquoi elle s'attelait à une tâche aussi futile, mais cela avait le don de calmer son angoisse... Et elle ne voulait pas qu'on mette du désordre dans ses affaire.
Il y en avait pour tous les goûts !!! Divination, guérison, amulettes, magie noire, métamorphose, enchantement... Hell avait déjà commencé à écrire sur un petit peu tous les sujets qu'elle connaissait. Une fois sa table organisée comme elle voulait, sa colère était retombée et elle s'appuya dessus dans un soupir avant de lever à nouveau ses yeux clair surs ceux de l'exorciste.

- Je m'appelle... *Helena Collins* Hell... Je suis une sorcière, issue d'une longue lignée de sorcières, avec des connaissances de sorcière et de vrais pouvoirs de sorcière... lui dit-elle avant de lever le nez d'un air de défi. Alors l'exorciste ? Tu comptes me faire quoi après ces aveux ? Me tuer ?

Si elle devait mourir et éteindre avec elle ce qu'il restait de sa lignée, au moins allait-elle le faire dans l'honneur et en restant fidèle à elle-même.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[FlashBack] Ami ou ennemi ? ~ Nox & Hell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Other :: Archives :: Poubelles :: Cabine de Helena Collins-
Sauter vers: